Astrologie 13

07 août 2020

Le Serpentaire - ou Ophiuchus, ses correspondances symbologiques, ses ascendants et en tant qu'ascendant

serpent

 

AU SOMMAIRE
1. Le Serpentaire
2. Ses corresponsances symbologiques
3. Ses ascendants

4. En tant qu'ascendant

 

1. Qui est le Serpentaire - ou Ophiuchus ?
(1er décembre-17 décembre)

Le Serpentaire est, par excellence, le (la) bénéficieur(se). C'est un signe complexe. Si dans une relation, le bénéficiaire est celui ou celle qui bénéficie des choses, le (la) bénéficeur(se) est celui ou celle qui fait en sorte que d'autres bénéficient des choses. Il y a là un singulier altruisme en vérité, car cette bénéfiction se fait évidemment selon son tempérament propre, à lui, le Serpentaire. En fait, le Serpentaire est un alter-égoïste ! ... Nous conviendrons que ce n'est pas banal ! ... Concrètement, l'alter-égoïsme du Serpentaire se traduit de la façon suivante : il considère tout un chacun comme un alter-ego, ce qui est très généreux de sa part ! mais, à cause de cela même, le Serpentaire prend tout un chacun pour soi-même avant tout !

Tout ceci lui confère un magnétisme certain : comme les serpents, les Serpentaires fascinent ! car les Serpentaires vous enlacent de leur propre soi, ce qui est aussi digne que trompeur ! aussi généreux que cupide ! aussi sage que fourbe ! ... comme les serpents ! ... Or, les serpents incarnent l'animal ambivalent par excellence. Ils sont le Diable selon le monothéisme, aussi bien que des Médecins et des monstres de Connaissance, selon l'Antiquité (le symbole d'Hippocrate) ou selon l'Aire géographique (la sagesse des dragons asiatiques). D'ailleurs, les serpents venimeux témoignent aussi de cette ambivalence : leurs venins, selon usage, trempe et dosage, peuvent servir à soigner (décoction médicinale) ou tuer (poison mortel) ! ... et c'est bien toutes les angoisses contemporaines, devant l'industrie pharmaceutique, au juste.

Bref, en amour, les Serpentaires sont extrêmement jaloux mais pas possessifs, au travail ils sont excellents collaborateurs apparemment mais filous, en matière d'argent prêts à tous les investissements mais bien calculés. Autant dire qu'ils sont économistes dans l'âme, surtout en Ascendant bien placé avec un signe adéquat (Taureau, Gémeaux, Vierge, Scorpion, Capricorne).

Mais il y a autre chose : quand les Serpentaires ne s'adonnent pas allègrement à l'économisme de ce monde (cela dit même à travers cet économisme) ils sont foncièrement en quête d'harmonie. C'est leur tendance à la médication et à la sagesse qui veut cela, quoique cela soit à double-tranchant comme nous l'avons dit, jusqu'à les prendre pour des Malins quand on est monothéiste ... mais il faut bien s'immiscer, développer et tenter des administrations et des conseils, comme tout le monde ! et les Serpentaires peuvent ici s'avérer sidérants, de toute évidence (voilà pourquoi les économistes Serpentaires croient dur comme fer, que l'économisme fait le bonheur du monde).

La bénéfiction de ces bénéficieurs font d'eux-mêmes des bénéficiaires, il est vrai, mais cela peut aussi bien tourner à la fiction dans toutes leurs bonnes factions pourtant (l'enfer est pavé de bonnes intentions). Certes, tout le monde peut se tromper, mais quand c'est un Serpentaire qui (se) trompe, on revient de loin dans l'illusion ! ... de même que, quand le Serpentaire a visé juste, c'est toujours pour la solution ultime, qui rend heureux comme personne.

Ainsi vont les Serpentaires, insaisissables, or qu'on ait refoulé leur signe depuis deux-trois millénaires qu'il est entré dans la roue zodiacale, est une grave erreur des monothéistes. Les monothéistes, comme tous ceux qui ont peur des serpents, refoulent cette ambivalence, parce qu'ils sont tendanciellement paranoïaques. Or, justement, refouler le serpent ne sert à rien, sinon à inférioriser les femmes comme "toutes tentatrices" (on sait quelle place les serpents tiennent dans leur inconscient) mais c'est une grave erreur dont on paie toujours le prix aujourd'hui, alors que dans l'Antiquité et dans d'autres Aires géographiques, les femmes peuvent prendre une digne envergure (chez les Celtes et leur dieu-cerf Cernunnos aux deux serpents, ou bien chez les Anciens Américains du Nord). Quant aux hommes en vérité, refouler le serpent revient à se priver de "leur part féminine", comme on dit, et pour tout dire à pratiquer sur eux-mêmes l'auto-castration.

A noter là, que le latin anguis, qui donne autant anguille que angoisse, signifie serpent. Les Serpentaires sont au fond des signes angoissés, qui suscitent l'angoisse. Mais c'est précisément pour cela, parce qu'ils angoissent et suscitent l'angoisse, qu'ils font tout dans leur existence pour y remédier. Et qu'ils sont bien placés pour y remédier, quand ils parviennent à se comprendre eux-mêmes et les autres réellement, au-delà de leur "alter-égoïsme".

 

2. Correspondances symbologiques du Serpentaire

Constellation : Serpentaire - ou Ophiuchus.
Astre : Soleil Noir.
Genre : Hermaphrodite.
Élément : Ether - ou Æther. Il y a là une singularité, les autres signes se répartissant équitablement entre les quatre éléments accoutumés depuis Aristote. Mais en dehors de la coutume nord-atlantique, l'élément du Serpentaire pourrait être le Bois, selon le cycle des transformations asiatique, qui réfère aussi à la connaissance druidique (dr-wid, les très-savants, où dru sonne aussi comme bois, référence à l'arbre cosmique). L'éther est comme la sève du monde, et flue ainsi que se déplacent les serpents.
Plante : Serpentaire.
Animal : Serpentaire.
Métal : Or blanc.
Minéral : Onyx.
Couleur : Noir ou blanc, comme l'onyx ou l'or blanc, symbologiquement aussi "l'Âge du Fer" auquel est associé l'avènement du Serpentaire dans la roue zodiacale. Il s'agit aussi du commerce, de l'or, de la monnaie. Aussi étonnant que ce soit, la monnaie ("l'or") symbolise la Conscience, autre forme de Richesse bien plus importante. C'est la connaissance qui surmonte l'anamnèse métempsychotique des réincarnations, dans la connaissance indo-européenne. La Shiva hindoue, le Dis Pater celtique, le Tuisto germanique, le pythagorisme grec, le platonisme gréco-romain, la Hrund dane, impliquent morts et renaissances, en Europe souterrain comme un dragon couve son or. Mais c'est un trésor effrayant. D'où l'association au Soleil Noir, aussi. A noter que la noirceur réfère aussi au sexe féminin, à la Terre-Mère souterraine aussi : le Serpentaire est androgyne, pas étonnant qu'explose la "métrosexualité transgenre", actuellement que l'influence monothéiste se relâche dans la civilisation nord-atlantique.
Arcanes : 2 - la Papesse, 5 - le Pape, et 15 - le Diable, qui font ...
Numéro : ... 22, une perfection (et, comme chacun sait, la perfection est aussi utopique que dystopique). Le Serpentaire est l'Ombre du monothéisme, qui lui-même croyait pouvoir le refouler (Christ solaire). Mais c'était se laisser inconsciemment animer par le serpent : les monothéistes ne comprennent pas le totalitarisme de leur "bonté" insidieuse.
Rune : wyrd, la rune sans symbole qui accentue les autres avec la force de Voten (Woden, Wotan, Odin) inventée en Californie au XXème siècle après les antiques runes. C'est aussi la rune qui laisse une chance à chacun, donc qui le livre à lui-même ! ... pas étonnant que le libéralisme règne civilement, à l'heure du Serpentaire.
Théories du complot : les "Annunakis" et les "Reptiliens".
Quoi d'étonnant, à ce que des personnes stressent-paniquent, à partir des anciens dieux mésopotamiens, depuis lesquels furent inventés les monothéismes ? ... Car les monothéismes, en retour, refoulent le serpent. A partir de là, tous les fantasmes de domination par des reptiles depuis la Mésopotamie sont permis, mais c'est d'hallucination collective à cause desdits monothéismes (on est toujours un peu monothéiste dans l'âme, même quand on n'est pas croyant, quand on s'imagine les "Annunakis" et les "Reptiliens" dominants le monde, à s'en terroriser comme les vieux contes du Chaperon Rouge).
Ceci étant, les Serpentaires sont évidemment aux prises avec leurs volontés de puissance, comme "sophocratique", à qui fera preuve de la plus grande sagesse, en remédiant à leurs angoisses existentielles, surtout chez les Serpentaires ascendant Serpentaire. Reste que ça n'est jamais aussi manichéen que dans une théorie du complot ... d'autant plus que d'autres signes expriment leurs volontés de puissance politiques aussi (au hasard, les Lions).
Tout ce beau monde (pas forcément Serpentaire) est donc corrompu par un supplice de Tantale envers le pouvoir, avant tout, du haut en bas de l'échelle sociale. Et, à ce jeu, le plus singulier, c'est que les Serpentaires ne sont pas les plus dupes - ils n'y participent donc pas forcément, du moins probablement pas dans des termes frénétiques. Et on peut même supposer que des Serpentaires au bas de l'échelle sociale, sont de grands théoriciens du complot, car ils ont plus d'imagination que la moyenne, pour remédier à leurs angoisses. C'est comme ça ...

 

3. Le Serpentaire et ses ascendants

Serpentaire ascendant Bélier

Imaginez la combinaison de la morsure du serpent avec le choc du bélier, et vous aurez une idée de la façon dont fonctionnent les Serpentaires ascendant Bélier : par longue retenue, et puis par bond soudain, particulièrement calculés et frappants forts …

Ainsi, les Serpentaires ascendant Bélier sont à la fois des génies et des monstres de la « frappe chirurgicale », exactement comme celle que nos médias encensent avec un peu trop de flegme et de fascination, quand ils parlent de l'usage d'un de ces nouveaux missiles téléguidés censés ne faire aucun « dommage collatéral » ; on dit bien censés ne pas faire … Les Serpentaires ascendant Bélier peuvent se tromper, comme tout le monde, d'une part. Mais, d'autre part, l'énergie du Bélier est en dissonance avec le tempérament mesuré du Serpentaire, de sorte que les Serpentaires ascendant Bélier soient en conflit de nature intérieure.

C'est schizophrénique, car comment calculer sereinement les risques (Serpentaire) quand on veut les prendre avec entêtement (Bélier) ? Comment administrer correctement les doses (Serpentaire) quand on veut tout injecter en une seule fois (Bélier) ? … C'est dire, comme les hommes Serpentaires ascendant Bélier, peuvent être terribles, avec leur testostérone en sus (la testostérone stimule l'autodéfense et la défense des siens) : ils sont donc des guerriers-protecteurs radicaux, voire fanatiques quand ils croient en un dieu unique … sinon, ce sont souvent des guerriers-suicides, ou des guerriers-ours ou -loups, par forcément « façon de parler ». Les femmes Serpentaires ascendant Bélier, quant à elles, font au pire des harpies, au mieux de farouches gardiennes. En fait, hommes et femmes confondus, le moindre stress les fait réagir : ils doivent se surveiller tout le temps ! et gare aux violences conjugales ... sachant que les femmes Serpentaires ascendant Bélier n'hésitent pas à les initier !

[A lire aussi, l'article Céto (constellation de la Baleine) avec le Bélier, ou comment le quatorzième signe inconscient, influence le premier.]

 

Serpentaire ascendant Taureau

Le tempérament serpentaire a de la retenue : le flegme du Taureau l'arrange bien. C'est même une excellente combinaison, qui procure de la sécurité (Taureau) aux angoisses personnelles (Serpentaire). En fait, la volonté taurine est d'elle-même un excellent remède à l'inquiétude serpentaire, c'est dire comme les Serpentaires ascendant Taureau sont avantagés ! car les Serpentaires mobilisent beaucoup de temps pour se sécuriser, mais ici la sécurisation est dans le mouvement-même de leur ascendant !

Si les ascendants concordent plutôt, on doit imaginer que les personnes du signe du Serpentaire adorent se mettre rêveusement en couple avec les personnes du signe du Taureau ! … Mais, concernant les Serpentaires ascendant Taureau en eux-mêmes, il faut comprendre que les hommes tireront doucement vers la bisexualité voire l'homosexualité (l'hermaphrodisme serpentaire doublé de la sensibilité taurine), ce qui fatalement en fait de compréhensifs et bons compagnons pour les fébriles entre ces dames. Les femmes Serpentaires ascendant Taureau, quant à elles, sauront toujours trouver un partenaire qui fera leur fortune, dans l'existence : quelques rares entre elles font d'excellentes veuves noires, d'ailleurs.

Ce qui, dans l'écrasante majorité des cas, font des Serpentaires ascendant Taureau – hommes et femmes confondus – de fins économistes, tendanciellement banquiers. « Le veau d'or » dans le Tanakh (bible hébraïque, ancien testament chrétien), c'est eux ! et s'ils ne sont pas à la tête des plus grandes fortunes du monde, ils y aspirent avec dilection.

 

Serpentaire ascendant Gémeaux

A priori Serpentaire et Gémeaux devraient faire « un mariage heureux » … si c'était si simple ! … car le tempérament Serpentaire est un angoissé de fond, qui cherche à y remédier avec certitude. Or, des certitudes, c'est précisément ce que son énergie gémellaire ne lui procure pas, au contraire : l'énergie des Gémeaux est toute en curiosité, en interrogation, en scepticisme ! Où en fait, la seule chance pour un(e) Serpentaire ascendant Gémeaux de se réaliser dans l'existence, semble-t-il, serait de devenir chercheur scientifique. Car, en effet, l'association de la méthode serpentaire avec l'intelligence gémellaire produit un caractère tout à fait disposé à poursuivre des fils d'Ariane extrêmement ténus … Mais, s'ils ne sont pas chercheurs scientifiques, les Serpentaires ascendant Gémeaux font de fins limiers, quel que soit le domaine. On imagine évidemment l'inspection de police (ultimement : police scientifique) mais après tout des archivistes, des documentalistes et autres analystes de données (dans le secrétariat, tout simplement) constituent le commun des Serpentaires ascendant Gémeaux (et c'est bien pour cela que les bureaucrates peuvent s'avérer si insupportables, des fois ! … même quand ils ne sont pas Serpentaires ascendant Gémeaux, ils en côtoient probablement plus que la moyenne et doivent « s'y faire, s'y frotter, s'y piquer » et finalement développer leur style : le Serpentaire galvanise tous ces mondes !).

À partir de là, les hommes comme les femmes Serpentaires ascendant Gémeaux, sont du genre « bicurieux » dans leur sexualité, mais justement : leur curiosité ne les rend pas passionnels. Les hommes parcourent essentiellement « le monde des idées » et des « schèmes structuraux » (le philosophe Platon fait un excellent candidat à tel signe et ascendant) tandis que les femmes font des dames de salon, érudites mondaines et universitaires, aléatoires dans leurs désirs … On est tenté de voir des leaders de LREM dans ce portrait, et pas que des leaders, mais c'est une image.

 

Serpentaire ascendant Cancer

En dehors du Cancer ascendant Cancer ou Serpentaire, il est difficile de faire combinaison plus planquée que celle-là. Le tempérament serpentaire tout en réserve ne trouve dans l'énergie cancérale si sensible et fragile, qu'un piètre secours. Néanmoins ils s'accordent sur une chose : le besoin de sécurité, voilà pourquoi les Serpentaires ascendant Cancer font tout pour se réfugier au maximum, atteindre ou se faire une place dans la pénombre – voire dans l'obscurité quasi-totale.

Ainsi, les Serpentaires ascendant Cancer explorent-ils leur « monde intérieur » avant tout car, exposés au monde, ils subissent toutes les influencent, le seul signe du Serpentaire ne parvenant pas à bien y fonctionner malgré son habileté normale, à cause de la sensibilité du Cancer. Et, au fond, cela suscite chez tous les natifs un sentiment de culpabilité, et même de dégoût de soi-même … cette idée qu'ils sont incapables de parvenir à quoi que ce soit, alors certes qu'ils sont de superbes intendant(e)s et autres gouvernant(e)s du foyer. Superbes, et terribles jusqu'à la fameuse Folcoche de Vipère au poing d'Hervé Bazin (un film a été réalisé à partir du roman, pour les paresseux).

On le voit : la femme Serpentaire ascendant Cancer est autoritaire par sentiment de vengeance envers la vie. Mais l'homme de même configuration, quant à lui, vit dans une humiliation sans objet gérable, d'autant moins gérable que l'atmosphère du milieu est plus patriarcale, car elle lui met en tête des idéaux impossibles à réaliser pour lui, autrement qu'en explosant, pour ainsi dire jusqu'au rituel de l'amok : la destruction de tout jusqu'à ce qu'on parvienne à le détruire. Comment dire que ces natifs, hommes et femmes confondus, deviennent facilement auteurs de violences conjugales, et même d'attentats monothéistes ? (Les Serpentaires ascendant Bélier ne sont pas frustrés à ce point, au fond, même s'ils sont prêts à mourir.) Mais c'est dire comme les Serpentaires ascendant Cancer ont besoin d'amour.

 

Serpentaire ascendant Lion

Voilà un mariage particulièrement heureux (la réciproque, Lion ascendant Serpentaire, est moins vraie). En effet, le Serpentaire est rusé … comme un Lion. De plus, les serpents sont flegmatiques … comme les lions. C'est ainsi qu'on assiste à une sorte de mathématique « Serpentaire puissance Lion », ce qui évidemment n'est pas pour déplaire à l'énergie léonine, qui aime briller ! Reste que le tempérament serpentaire de fond, éprouve de la détresse, sous les feux de la rampe, et qu'il y a là un certain conflit de nature … aisément résorbé en adoptant le rôle de Grand Bénéficieur dans les groupes, de Grand Magnanime, de Grand Libéral : celui ou celle « sans qui rien de tout cela n'aurait été possible », et qui après avoir été dispendieux se retire dans sa loge pour admirer « son œuvre » comme si tout, mais vraiment tout, dépendait de lui. Au pire, c'est l'archétype du Parrain, ou bien la figure de la mère de Jesse Custer à Angelville, dans la série Preacher. Une Marraine, en somme …

Ainsi, les Serpentaires ascendant Lion, même sans être des pontes, savent très bien se placer dans les dynamiques de groupe. Ils convoitent le pouvoir et, s'ils ne sont pas des figures de proue, ils vont chercher à s'en approcher – au risque d'être particulièrement frustrés. Entre, ils font de bonnes éminences grises, c'est-à-dire « oreilles » et « conseillers » du leader, mais ne seront jamais vraiment satisfaits tant qu'ils n'en percevront pas un réel bénéfice en retour. Aussi, les Serpentaires ascendant Lion sont prêts à lâcher leurs fréquentations « mal famées » (à leur goût du pouvoir) du jour au lendemain : ils ne transigent pas avec « leur gloire », et peuvent ainsi blesser ; mais blesser n'est pas vraiment ce qu'ils recherchent. C'est juste qu'ils passent outre, un peu « garces » ou « bâtards ».

 

Serpentaire ascendant Vierge

Voilà deux signes qui se télescopent l'un l'autre, parce que la Vierge a des aspirations aussi méthodiques que le Serpentaire. Mais ce sont des aspirations extrêmement autocentriques, autotéliques (à elles-mêmes leur propre but) et fortement intériorisées, quoi qu'elles recherchent à servir in fine. De telle sorte que l'archétype du Serpentaire ascendant Vierge est un médecin calme comme une mer d'azur, un médecin marmoréen … parce que cela augmente l'acuité de sa précision à des sommets inégalés.

À la limite, l'association du tempérament serpentaire et de l'énergie virginale, est la plus pure de toutes. La Vierge pallie littéralement aux carences du Serpentaire, dans sa démarche, grâce à ses rationalisations et, dans un sens, les Serpentaires ascendant Vierge passent pour des Vierges exaltés. Reste que cette exaltation est belle et bien à nuancer du Serpentaire, qui rend la rationalité de la Vierge calculatrice envers autrui. Au pire, ce sont des « pervers(e)s narcissiques » naturel(le)s ! … « La perfection n'est pas de ce monde », comme on dit, en dehors du fait que les Serpentaires ascendant Vierge se sentent ainsi « parfaitement parfaits ». C'est énorme, et il n'y a pas d'amour-propre plus heureux … Donc, à l'extrême, le Serpentaire ascendant Vierge est un boucher psychopathe sans aucune giclure ni laisser tomber aucun cheveu (Dexter !).

Mais, à l'accoutumée, et dans l'écrasante majorité des cas, les Serpentaires ascendant Vierge ont une vie intérieure qui se déploie harmonieusement, dotés d'une mémoire d'éléphant. Les hommes semblent ainsi effacés quoique présents, tandis que les femmes passent inaperçues quoique agentes : elles font de très bonnes mères célibataires, d'ailleurs. Après leur passage, on les remercie sans savoir pourquoi, avec un sourire, comme si tout s'était passé « par magie ».

 

Serpentaire ascendant Balance

Cette association n'est pas inintéressante, car l'énergie balancière recherche la même chose que le tempérament serpentaire : l'harmonie au monde. Cela dit, pas pour les mêmes raisons : le Serpentaire pour remédier à son angoisse, la Balance pour pouvoir exercer ses charmes de façon toujours plus ravageuse ! De telle sorte que tout en rassurant leur tempérament de fond dans la démarche, les Serpentaires ascendant Balance créent les conditions d'une sociabilité où leur profond besoin de remédier est décrédibilisé, encore qu'un équilibre extérieur soit trouvé. Qui ferait confiance au noble charmeur du groupe, pour lui confier ses problèmes ?

Cette situation met littéralement les Serpentaires ascendant Balance en colère contre eux-mêmes. Tout se passe comme si « la petite voix de la conscience » n'arrêtait pas de dévaloriser ce que les Balances font quotidiennement de mieux : instaurer une justice rayonnante, car le Serpentaire n'en a cure, encore qu'il recherche une forme de sagesse. Cette colère alors, tend à se retourner contre les autres, mais de façon détournée, car la Balance continue son œuvre. Il y a alors exaltation ou détournement de la justice (c'est souvent une seule et même chose, que l'exaltation et le détournement) avec du charme devenu envoûtement : les Serpentaires ascendant Balance deviennent de suprêmes team-managers, prêts à enrôler leur petit monde dans le plus grand rêve … ou le plus sombre délire.

Les hommes comme les femmes Serpentaires ascendant Balance sont sexuellement du genre à enchaîner les relations, ce qui, selon clichés de milieu, peut les faire passer pour de beaux salauds autant que des salopes, à moins qu'on ne les encense comme Don Juan ou maîtresse des plaisirs. L'archétype du gourou abusant de ses disciples n'est plus loin !

 

Serpentaire ascendant Scorpion

On pourrait croire que le tempérament serpentaire est bon ami avec l'énergie scorpionne, mais ce sont de véritables faux amis. Tous deux sont ambivalents, mais pas pour les mêmes choses : le Serpentaire oscille entre angoisse et remédiation, le Scorpion entre passion et critique ! … Aussi les Serpentaires ascendant Scorpion voient-ils leurs angoisses augmenter sous le coup de la passion. Sur quoi, que cherchent-ils, pour remédier à cette situation ? … Ils cherchent à l'analyser, en devenant particulièrement critiques à l'égard de leurs emportements, auxquels ils tentent d'imposer une discipline méthodique instable, pour y remédier. Finalement, ils en deviennent chaotiques, d'abord envers eux-mêmes, au fond d'eux-mêmes.

Mais ce chaos n'est pas qu'une tare, à condition de parvenir à l'exprimer, or quoi de mieux qu'employer « des méthodes artistiques » à chaque fois uniques dans leur genre, pour parvenir à leurs fins ? … Sans cela, diverses formes de dépendances peuvent se développer, jusqu'à devenir junky, au pire. Reste que le cocktail du Serpentaire ascendant Scorpion sécrète une véritable puissance mystique, quand il parvient à s'exercer, jusqu'à produire des personnalités prophétiques.

Ainsi, les hommes et femmes Serpentaires ascendant Scorpion rayonnent-ils d'un magnétisme intense, qui leur procure certes un sex appeal à nul autre pareil entre tous les signes (à remédier à leurs angoisses dans le soulagement orgasmique). Mais les hommes correspondront plus facilement à l'archétype du « marginal », tandis que les femmes correspondront plus facilement à l'archétype de « la femme fatale ». L'écrasante majorité d'entre eux éprouve généralement un vague à l'âme emo avant tout, régulièrement métrosexuel et transgenre, mais surtout « éternel adolescent » « en psychanalyse ». À la fin, cela fait pourtant de bons négociateurs, que le monde veut toujours secourir, et les Serpentaires ascendant Scorpion sont rarement en manque d'argent (au pire, ils dupent en profitant de leur minois). Bref, « ils dealent ».

[A lire aussi, l'article De même qu'il y a l'influence inconsciente du Céto sur la majorité des Béliers, les Serpentaires sont tous Scorpio-serpentaires, c'est-à-dire sous l'influence inconsciente du Scorpion.]

 

Serpentaire ascendant Serpentaire

Ce signe se fait-il du bien à lui-même ? … Eh bien, oui. Car l'ascendant Serpentaire, dans l'énergie et la démarche, est lucide quant à ses angoisses de tempérament, qu'il expérimente dans ses velléités-mêmes. Ici, il n'y a pas « augmentation pour le pire », car réciproquement la remédiation est au rendez-vous, ou du moins les tentatives de remédiation (la réussite n'est jamais garantie pour personne).

Aussi bien, les Serpentaires ascendant Serpentaire font-ils des collaborateurs hors pairs, conscients des angoisses que peut susciter toute nouveauté, tout changement, toute perturbation. Ils sont donc toujours-déjà dans la prévenance, et ils ont « tout » prévu pour vous mettre à l'aise, ce qui peut être étonnant. Mais, avant tout, tout se passe comme le serpent enroule sa proie, qui ne sait même pas qu'elle est « sous le charme » envoûtée. Non, tout s'est passé « comme si de rien n'était » à son niveau, à partir de quoi les Serpentaires ascendant Serpentaire ont autant le pouvoir de les soigner que de les meurtrir, puisque leurs collaborateurs sont « sans défense ».

En fait, hommes et femmes Serpentaires ascendant Serpentaire, émettent alors des conseils d'une sagesse ou d'une perfidie immenses. Sages, leurs conseils s'avéreront étonnamment utiles, toujours. Perfides, leurs conseils – s'ils sont suivis – conduisent immanquablement à la perte. Seulement, on ne saura jamais « remonter jusqu'aux Serpentaires ascendant Serpentaire ». Au pire, ce sont des sociopathes ; au mieux, « ils marchent comme des dieux sur Terre ». Voilà pourquoi dans le Tanakh (bible hébraïque, ancien testament chrétien) le dieu prétendu unique, suprême, totalitaire, absolu et transcendant, refuse qu'Adam et Eve, après avoir croqué dans le fruit de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, puissent croquer dans le fruit de l'Arbre de la Vie qui leur procurerait l'immortalité. Les Serpentaires ascendant Serpentaire sont un avant-goût de cette humanité, qui aurait eu l'occasion de croquer dans ce deuxième fruit … et, s'ils ne sont pas les véritables maîtres du monde (façon de parler), c'est qu'ils en sont les éminences grises. Pour le meilleur et pour le pire, parce que la vie est Vie (latin vis, force, qui donne aussi notre violence). À la limite, les Serpentaires ascendant Serpentaire sont des métahumains et, comme le dahu, on se demande s'ils existent et si l'on n'a pas rêvé, après les avoir fréquentés pourtant.

 

Serpentaire ascendant Sagittaire

Voilà une association de signes, qui laisse le Serpentaire pantois. En effet, si les Serpentaires ascendant Sagittaire sont de tempérament naturellement angoissé, leur énergie rayonne tout aussi naturellement dans le sens contraire, dans le sens d'une joie de vivre inévitable et d'un enthousiasme réel, capables de venir à bout de toutes les angoisses. Et pourtant elles sont là, ces angoisses, belles et bien vécues, et elles viennent nimber toute la joie d'une aura singulière. En sorte que les Serpentaires ascendant Sagittaire, vivent dans un état de perpétuelle « inquiétante étrangeté », ce que Sigmund Freud nomma le unheimlich, c'est-à-dire l'infamilier.

À partir de là évidemment, tout se passe comme si les Serpentaires ascendant Sagittaire ne se sentaient jamais vraiment être qui ils sont, à vivre leur vie comme un théâtre, comme si le cours des choses leur échappait toujours et leur glissait des doigts. Tout au mieux, ils en profitent béatement le sourire aux lèvres, d'ailleurs très ouverts aux autres. Hélas, c'est pourtant typiquement le genre de gentilles personnes, qui finissent par se suicider (on ne s'attend jamais vraiment à ce que quelqu'un se suicide, et se sont souvent les personnes gentilles, qui font une tentative, en vérité). Néanmoins, les Serpentaires ascendant Sagittaire éprouvent une certaine légèreté existentielle, qui peut se traduire en bien-être, quand elle est vécue sans attache.

Les hommes Serpentaires ascendant Sagittaire font ainsi des personnes tout à fait charmantes, et même romantiques, du moins qui donnent envie de rêver, un peu comme dans certains mangas. Un(e) amoureux(se) a envie de les suivre, parce qu'ils sont touchants. Les femmes Serpentaires ascendant Sagittaire, quant à elles, éprouvent comme une asexualité plus prononcée encore, et elles adorent s'élever sur leur petit nuage rose, dans lequel un(e) amoureux(se) a intérêt de ne rien gâcher – or le sentiment de déception arrive très vite chez elles, qui se lassent d'un rien.

 

Serpentaire ascendant Capricorne

Dans un sens, le Serpentaire et le Capricorne auraient pu se télescoper (comme avec l'ascendant Vierge) mais hélas, dans un autre sens, le Capricorne n'est pas du genre à accorder aisément sa confiance, et cela a pour effet de laisser béantes les failles angoissées du tempérament serpentaire. Rien, dans la démarche capricornale, ne va aider le Serpentaire à se sécuriser au plan affectif ; par contre, au plan tactique, le Capricorne dispose d'une rationalité mise au service du « méthodisme » serpentaire. Or, à ce stade, il arrive que les Serpentaires ascendant Capricorne s'avèrent de vraies machines.

Pour un peu, on les prendrait pour des robots, des androïdes, des cyborgs, car ne pouvant se fier au relationnel, ils tentent de remédier à tous leurs soucis par des agencements pratiques, techniques, matériels et organisationnels. Les Serpentaires ascendant Capricorne ne laissent pas sa place à l'humain ! Typiquement, s'il faut faire plus de profit et de croissance en entreprise. Quand bien même DRH, ils n'auront aucun scrupule à licencier et à se contenter du rôle de gestionnaires de paie. Alors imaginez en amour, ce que cela peut donner … en fait, il y a peu de chances que de tels Terminator ou Robocop, parviennent à maintenir une relation de couple durable, du moins sur la base des sentiments : un mariage arrangé leur fait aussi bien l'affaire. Par contre, cela ne signifie pas qu'ils soient bons pour faire de l'argent, bien qu'ils escomptent se garantir des sécurités ainsi : ils n'ont pas l'entregent pour monter dans la hiérarchie, pas plus que pour faire de bons affairistes. Ce sont « des experts comptables » et « des huissiers de justice », dans l'idée.

Et dans la mesure où l'on attend toujours des femmes qu'elles soient charmantes, vous imaginez bien que les natives Serpentaires ascendant Capricorne passent pour de sombres frigides, avec un balais dans le cul. Les hommes, inversement, sont effectivement des Terminator ou des Robocop, ou bien encore tous ces rôles joués par Jean Reno pour Luc Besson, de « nettoyeur » dans Nikita ou de « tueur à gage » dans Léon. La sensibilité des Serpentaires ascendant Capricorne est refoulée.

 

Serpentaire ascendant Verseau

Ces deux signes sont en contradiction, bien qu'ils déploient tous deux une intelligence des situations et une faculté de divination ou « devinement » hors pairs. Car le Serpentaire, dans son indépendance pourtant comme le Verseau, cherche à se faire discret et à « passer crème » tandis que le Verseau est prêt à affirmer ses valeurs en solitaire. Bien sûr, ce n'est pas comme si le Serpentaire était alors gêné d'être « sous les feux de la rampe » comme avec le Lion, mais là, il est justement gêné de se retrouver « loin de tou(te)s et tout », car le Serpentaire veut remédier aux choses, pour le meilleur et pour le pire, or l'affirmation de soi n'est pas assez prégnante et directe à son goût.

Aussi « la petite voix de la conscience » des Serpentaires ascendant Verseau, est toujours en train de leur susurrer qu'ils risquent gros, à ne pas faire confiance à leur instinct grégaire. Ce qui, évidemment, n'a pour effet que de « mettre des bâtons dans les roues » du développement verseautique. C'est alors que s'engage, dans le for intérieur des Serpentaires ascendant Verseau, toute une réflexion sur leur condition, et plus généralement la condition humaine. Ils deviennent moroses, maussades, pessimistes, car ils ne parviennent pas à la réformer comme ils aimeraient … Or, de tels émois et raisonnements, sont pourtant propices à la réflexion.

Aussi, les Serpentaires ascendant Verseau sont-ils de grands mélancoliques, de grands penseurs, capables d'exprimer des choses extrêmement subtiles et calibrées sur la nature humaine, un peu comme les moralistes français du Grand Siècle. Ils émettent de judicieuses « considérations », auprès desquelles on gagne toujours à s'instruire. Enfin, de manière générale, ils sont plus propices à l'ennui qu'à la sexualité, qu'ils vivent comme un devoir biologique.

 

Serpentaire ascendant Poissons

Avec les Serpentaires ascendant Poissons, nous avons affaire à la sagacité mi-angoissée mi-remédiatrice d'un tempérament furieusement réaliste (et même « réelliste ») prise dans les élans idéalistes d'une énergie émotionnellement inventive, voire rêveuse. Les deux sont sensibles et inquiètes, de telle sorte que le Serpentaire n'y trouve pas son compte. Par contre, les Poissons sont quelque part les seuls à parvenir à subjuguer sa nature, car eux-mêmes sont du genre « reptilien », et il existe des serpents marins. À la fin, ces deux signes veulent aider et remédier aux choses, pourtant.

Aussi bien, pour une fois, le Serpentaire se laisse fasciner par les Poissons (la réciproque de Poissons se laissant fasciner par le Serpentaire, n'est pas vraie) et c'est ainsi que les Serpentaires ascendant Poissons sont des personnes qui semblent vivre dans une réalité parallèle à la nôtre (tout simplement, le Serpentaire est déphasé : les deux « reptiliens » avec les Poissons tendent à s'ignorer mutuellement). Par contre, cette existence « parallèle » n'empêche pas les Serpentaires ascendant Poissons, de ressentir la moindre souffrance autour d'eux, comme s'ils étaient les araignées au milieu d'une toile qui aurait la trame du monde pour fils. Et donc, très fluides dans leur mouvement, les Serpentaires ascendant Poissons foncent vers les souffrants ou semblants souffrants, pour tenter de les consoler ou de les soigner. Il y a quelque chose de foncièrement infirmier dans leur démarche, où l'on peut même dire qu'ils auraient tendance à prendre tout un chacun pour un infirme, autour d'eux, bon gré mal gré. Ceci, uniquement par la fatalité de leur nature.

Les femmes Serpentaires ascendant Poissons agissent telles de véritables fées sur terre, tandis que les hommes natifs étonnent par leur douceur. Mais ne les vexez pas car, si cela arrivait, ces mêmes féerie et douceur serviraient un fiel venimeux comme un poison mortel, que vous n'auriez pas vu venir. Or, le problème, c'est qu'on ne sait jamais vraiment ce qui peut les vexer.

 

4. Tout signe, ascendant Serpentaire

Bélier ascendant Serpentaire

De tempérament impulsif, l'ascendant Serpentaire vient comme « filtrer » les Béliers, en leur imposant un esprit de méthode. Cela n'est pas sans contradiction, hoquet, ni tension intérieure, mais en fin de comptes l'ascendant Serpentaire – à travers les angoisses que suscitent en lui les élans du Bélier – met en œuvre tout un tas de mesures pour y remédier, en s'en faisant une sagesse, la philosophie de sa condition, proche du code d'honneur des guerriers, un peu comme le bushido des samouraïs. Du moins, si sa vie lui en donne suffisamment les moyens, en termes de ressources, et quoiqu'il soit toujours possible de faire preuve d'ingéniosité autonome. À partir de là, les Béliers ascendant Serpentaire vont au-delà, et peuvent devenir comme des ninjas dans l'âme : ils frappent avec habileté, et sont beaucoup moins stressés que les Serpentaires ascendant Bélier. Car ici, c'est le Bélier, qui intonne la démarche !

Les femmes Béliers ascendant Serpentaire savent littéralement ce qu'elles veulent : avec elles assurément, « oui c'est oui et non c'est non » : il n'y a jamais d'ambiguïtés, et ce sont plutôt elles qui vous sautent dessus que l'inverse. En fait, vue la masculinité du Bélier, elles font même tendanciellement bisexuelles ou lesbiennes, si elles ne le sont pas (or l'écrasante majorité ne l'est pas). Quant aux hommes Béliers ascendant Serpentaire, leur virilité empeste phéromonalement tout alentour, et comme la testostérone est une hormone de l'autodéfense et de la défense des siens, ils élisent paradoxalement dans leur vie une égérie dont ils se font les tanks – mais elle ne les dupe pas : ils concentrent leurs forces volontairement pour elle. Aucune femme ne peut se sentir en danger avec un Bélier ascendant Serpentaire, aussi impressionnant soit-il, même les ultraféministes (au contraire, les ultraféministes adorent ce profil pour ainsi dire, type Machete, le film de Robert Rodriguez).

[A lire aussi, l'article Céto (constellation de la Baleine) avec le Bélier, ou comment le quatorzième signe inconscient, influence le premier.]

 

Taureau ascendant Serpentaire

Généralement, les Taureaux passent pour des sédentaires enracinés, sensuels, amateurs de confort et de bonne chair. Mais ça, c'est généralement … car, avec le Serpentaire pour ascendant (et contrairement aux Serpentaires ascendant Taureau !) les Taureaux deviennent entreprenants. C'est l'inquiétude du Serpentaire, qui ne leur permet pas de se sentir en sécurité dans leur giron accoutumé ! … et pourtant, les Taureaux restent du genre épicurien, et cela permet justement à leur ascendant Serpentaire, de s'en faire une philosophie de vie. Hakuna matata (le précepte de Timon et Pumba dans le Roi Lion, dessin animé de Walt Disney) ou bien encore le personnage de Baloo (dans le Livre de la jungle, du même studio) qui chante « qu'il en faut peu pour être heureux » : ce sont tout à fait les Taureaux ascendant Serpentaire !

Et ainsi, ces Taureaux peuvent devenir nomades, migrateurs, voyageurs, au rythme de vie mode slow time, slow food, make love not war, sea sex'n sun et soft power, qui les fait « habitants de tout lieu », du moment que leur bonhomie leur permet de se trouver des relations, avec lesquelles ils s'entendront de toutes façons. Mais attention : l'ascendant Serpentaire sait bien à quoi s'en tenir, et c'est à dessein, qu'il utilise la bonhomie du Taureau, pour se sécuriser et faire preuve d'entregent, dans toutes les situations ! Car ce signe manque d'adaptabilité néanmoins, et recherche toujours le même type d'ambiances sécurisantes – de préférence paysanne.

Les hommes Taureaux ascendant Serpentaire ont de la chance : ils sont moins la cible des malveillant(e)s, dans l'inconnu. Les femmes Taureaux ascendant Serpentaire risquent plus facilement de tomber sur des malveillant(e)s, qui croient pouvoir abuser d'elles. Néanmoins, le Serpentaire les a toujours-déjà déniaisées, et elles préfèrent se déplacer accompagnées … ce qui ne les frustre pas, car elles aussi, aiment le confort ! De préférence avec « un amant d'escapade » dont elles peuvent se jouer !

 

Gémeaux ascendant Serpentaire

Avec le Serpentaire en ascendant, les Gémeaux sont avantagés, car leur intelligence naturelle est ici décuplée par les soucis et les remédiations du Serpentaire. Cela rend les Gémeaux ascendant Serpentaire absolument géniaux ! … Absolument géniaux, certes, mais pas dans n'importe quel domaine non plus, n'exagérons rien. Les Gémeaux ascendant Serpentaire sont de grands, très grands intuitifs, qui aussitôt après avoir intuité quelque chose, s'adonnent à des raisonnements très précis à leur sujet. Ils tentent de s'en faire une sagesse, mais c'est particulièrement ingénierique et, à la vérité, les Gémeaux ascendant Serpentaire trouvent ultimement leur métier aux postes d'ingénieurs. Sinon évidemment, quelle que soit la place qu'ils occupent, ce sont des développeurs ! … On doit facilement les retrouver dans le Web, d'ailleurs, aussi, du coup. Mais, s'ils ne peuvent pas déployer les trésors de leurs facultés de développements, ils se sentent frustrés et malheureux …

Au compte du désarroi, les femmes Gémeaux ascendant Serpentaire, dans un sens, risquent d'être les plus déçues, si l'ambiance a des préjugés patriarcaux. Sinon, les Gémeaux ascendant Serpentaire sont des femmes – et surtout des mères – absolument extraordinaires (au point de vue des enfants d'abord) car elles auront toujours l'intelligence de comprendre leur progéniture en tant que telle dans ce qui lui fait le plus envie. Les hommes Gémeaux ascendant Serpentaire, on a l'impression que « leur profil » a toujours été survalorisé (en Occident du moins) même quand ce n'était que du conformisme, exactement comme les Serpentaires ascendant Gémeaux ressemblent aux membres de LREM et semblent de bons bureaucrates.

Au reste, les Gémeaux ascendant Serpentaire savent mettre au point des stratagèmes incroyables, toujours prêts à toutes les entourloupes. Ils sont doués en affaires, du coup – quand ils aiment ça, – et il faut parier que leurs amis sont soit « des cons », soit d'autres grands malins avec lesquels ils aiment organiser « des dîners de cons ».

 

Cancer ascendant Serpentaire

Les Cancers ascendant Serpentaire sont malheureusement dans un cas similaire aux Serpentaires ascendant Cancer : ils vivent dans l'inquiétude et l'angoisse, parce que leur tempérament en fait des hypersensibles, tandis que leur démarche cherche toujours autant de remédiations qu'elle peut à cet état de fait. Mais peut-on changer quelque chose à son tempérament de fond ? … En vérité, un tel changement, c'est néanmoins ce en quoi croit leur ascendant Serpentaire, de telle sorte que les Cancers ascendant Serpentaire constituent « l'armée de réserve » de tous les psychologues libéraux de la Terre : avec de tels natifs, les « psys » sont sûrs d'avoir des clients, car il est dans l'intérêt des natifs, de trouver des stratégies pour se tirer de leurs troubles.

Et pourtant, troublés, les Cancers ascendant Serpentaire sont de vrais casaniers, qui – au pire – tournent à ce qu'on appelle des no lifes, des « sans vie sociale », qui aujourd'hui ont l'occasion de passer leur vie « sur internet » en se faisant des amant(e)s par procuration, à travers YouPorn. Attention à ne pas tomber dans l'addiction ! … Mais, au contraire, l'écrasante majorité des Cancers ascendant Serpentaire sont du genre à déployer des trésors de subtilité, dans la gestion de leur foyer, qui sous leur action devient un cocon ce qui s'appelle un cocon. Si puissant cocon, d'ailleurs, que leurs enfants ont de grandes chances d'être surprotégés, surcouvés, enlacés dans les rets du serpent et saisis dans les pinces du crabes. C'est que le Cancer est un signe fort maternel ! tandis que l'hermaphrodisme serpentaire, fait que hommes et femmes confondus, Cancers ascendant Serpentaire ont des chances de développer ce que les « psys » – justement – tendent à nommer des climats incestuels. Les incestes réels sont rares, mais les ambiances confusionnistes sont dites incestuelles : il est impératif de respecter les « territoires » de chacun, au risque de sombrer tous ensemble – au pire – dans un vaste rituel de l'amok. C'est-à-dire une destruction aveugle, jusqu'à ce que l'on nous détruise, enfin …

 

Lion ascendant Serpentaire

Les Lions ascendant Serpentaire, sont des Lions au filtre du Serpentaire, c'est très singulier. C'est-à-dire que ce sont des Lions qui, comme tous les lions et comme le serpent, « se tiennent en embuscade ». Il faut entendre par là que ce sont des Lions qui avancent à pas feutrés, de façon particulièrement mesurée, dans leur existence ... et certes aussi, de façon un peu paresseuse ! ... Or, si cela peut frustrer parfois leur besoin de majesté publique, ils se sentent encore plus frustrés, s'ils n'ont pas les moyens d'être en majesté dans les formes du Serpentaire, c'est-à-dire à pouvoir remédier aux situations. Il n'y a pas Lions plus généreux que les Lions ascendant Serpentaire ! mais leur générosité, qui est aussi une façon de prendre soin des autres – surtout des leurs, – doit pouvoir être une façon d'être apprécié en majesté.

Aussi, comme ce n'est pas aussi évident qu'en dispensant ses biens par jets à qui veut bien les ramasser (comme les rois jettent de l'or autour de leur carrosse), les Lions ascendant Serpentaire, dans leurs « bonnes œuvres », se sentent régulièrement délaissés, abandonnés, voire dédaignés. Leur susceptibilité alors, se double du fiel serpentaire, c'est-à-dire « de la sagesse des blessures » : ils s'agitent vivement toutes griffes et crocs empoisonnés dehors, mais une fois que la tempête est passée tout s'arrête : ils ne sont pas rancuniers.

Les femmes Lions ascendant Serpentaire, dans un sens, correspondent à l'archétype de la femme sous le patriarcat, prête à s'engager dans le bon combat féministe. Et pourtant, même quand les acquis sociaux sont advenus, elles ne parviennent pas à quitter leur frustration, parce qu'elles sont comme ça, à se sentir toujours dans l'ombre. Mais le malheur des hommes Lions ascendant Serpentaire est évidemment pire. Du moins, quand eux comme les femmes, n'atteignent pas leurs résultats, mais le Serpentaire fait évidemment en sorte qu'ils l'atteignent cahin-caha.

 

Vierge ascendant Serpentaire

La Vierge, qui est un tempérament tout en raison, s'avère plutôt perturbée par son ascendant Serpentaire (tout l'inverse du Serpentaire ascendant Verseau). En effet, le Serpentaire trouve des angoisses là où la Vierge n'en cherche aucune, et le Serpentaire se cherche une philosophie de vie, là où la Vierge était toujours-déjà dans … la raison (ou du moins ce qu'elle envisage comme étant « la raison », de façon fort empirique et personnelle). À partir de là évidemment, l'ascendant Serpentaire se ressent comme pieds et poings liés, avec un boulet à la cheville, mais le plus terrible dans cette histoire, c'est que ce boulet n'est autre que lui-même en personne ! … Aussi, les Vierges ascendants Serpentaire se retrouvent-elles autocentriques, autotéliques (à elles-mêmes leur propre but) à se chercher des solutions, au « problème » qu'elles s'imaginent être pour elles-mêmes, avant tout ! … Ce qui, aussi raisonnable soient les Vierges, est plutôt déraisonnable, quand on y pense.

Plutôt que de chercher des méthodes pour « faire avec ce qu'elles sont », les Vierges ascendant Serpentaire cherchent des méthodes pour « défaire ce qu'elles sont » … ! mais ce n'est pas forcément une mauvaise chose, dans la mesure où, dans cette « maladie d'elles-mêmes », de telles personnes font œuvre d'investigation psychologique et d'expression créatrice, au besoin. C'est-à-dire que de tels natifs sont les maîtres de l'introspection, et de la recherche du moindre mécanisme intime qui pourrait entraver leurs démarches. Alors, cela ne change rien quant à elles, ou du moins rien de fondamental, mais il est vrai qu'elles se débarrassent ainsi de tous leurs complexes par ailleurs, et qu'elles peuvent mettre ce savoir à profit pour autrui. Il n'y a pas de meilleur ami pour comprendre un problème qu'on veut confier, que les Vierges ascendant Serpentaire ! donc, par conséquent, pas de « meilleur ennemi » non plus. Et, à ce jeu-là, les femmes Vierges ascendant Serpentaire sont des monstres ; les hommes « rien que » d'affreux jojos.

 

Balance ascendant Serpentaire

Si vous recherchiez un juge, vous l'avez trouvé. Du moins est-ce, dans l'idée, le métier idéal pour un tel profil que celui des Balances ascendant Serpentaire. En effet, les Balances sont de nature à vouloir charmer, arranger et rendre justice autour d'elles, tandis que les Serpentaires cherchent à remédier aux angoisses (à commencer par les leurs). De telle sorte que, grâce à leur finauderie, les Balances ascendant Serpentaire – quand elles parviennent à leurs fins – deviennent de véritables jalons communautaires. En fait, il se peut bien que « les juges » ou « les chefs » dans le Tanakh (bible hébraïque, ancien testament chrétien, au Livre des juges) représentent l'archétype de la Balance ascendant Serpentaire, bien insérés dans leurs milieux sociaux, où pourtant ils bénéficient d'une autorité charismatique indéniable.

On devine là que les femmes percent moins facilement que les hommes, car elles font aussitôt songer à des matriarches (hélas, l'existence du matriarcat est très mal attestée dans le monde, ou bien attestée de façon partielle seulement, et même anthropologiquement de façon plus agressive que le patriarcat qui domina pourtant, pour les quelques peuples de type « matriarcal » connus) or, personne – même pas bien les femmes – n'aime à se retrouver confronté à une figure maternelle à ce point édictrice. La condition de femme Balance ascendant Serpentaire est donc contrainte de tourner à la sournoiserie dans l'ombre, hélas, si elle ne veut pas finir frustrée. Ceci étant, quelques fortes personnalités, avec de la chance, et grâce aux militances acharnées, parviennent toujours à percer. La preuve : actuellement l'enseignement et la magistrature françaises, sont féminisées à +70% !

Où donc, le malheur des hommes Balances ascendant Serpentaire, est de trop faire penser à des patriarches ! … eux aussi, actuellement, sont fortement malmenés. En fait, ils passent bizarrement pour « des pervers narcissiques », ce qui n'est pourtant pas leur cas (du moins, pas plus qu'ailleurs). Finalement, il leur reste le monde des affaires, où il est vrai qu'ils font d'excellents commerciaux !

 

Scorpion ascendant Serpentaire

Scorpion et Serpentaire sont de faux amis, bien qu'ils semblent se disputer leurs dates constellaires, dans la bande zodiacale. Néanmoins, le Scorpion ascendant Serpentaire est plus heureux que le Serpentaire ascendant Scorpion. L'effet est quelque part le même qu'avec le Bélier : le tempérament passionnel et critique du Scorpion, est filtré par les soucis du Serpentaire qui cherche à y remédier. Or, les Scorpions ascendant Serpentaire cherchent à exaucer leurs passions ainsi qu'à réformer ce qu'ils critiquent ! Ce sont de grands volontaires, à ce titre, élancés par leurs états d'âme, jusqu'à pouvoir se noyer dans le bénévolat. Ce sont vraiment de grands associatifs, quand ils veulent ! qui n'ont cure des personnes avec qui ils fonctionnent, avec en tête uniquement les objectifs, passionnément.

Or, c'est justement dans cette puissance, qu'ils sont capables de se servir d'autrui comme des moyens en vue de la fin. C'est-à-dire que les Scorpions ascendant Serpentaire sont capables d'ignorer autrui, de le dédaigner, voire de le railler, au prétexte qu'il serait « un mauvais moyen » en vue de la fin. Quand soudain leur esprit critique, doublé de leur habileté, se met en œuvre, il ne vaut mieux pas en être la cible. Il y a beaucoup de machiavélisme, chez les Scorpions ascendant Serpentaire : c'est-à-dire de faculté de faire usage de la ruse autant que de la force, de ne pas tenir ses promesses quand les circonstances ne les rendent plus avantageusement tenables, mais aussi de dire les parts de vérité diplomatiquement nécessaires à leur démarche (ne pas dire toute la vérité et ainsi orienter les choses quand même, n'est pas mentir – ou bien ?).

La femme Scorpion ascendant Serpentaire est finalement une grande tentatrice. Elle n'hésite pas à faire passer les autres pour « des petites bites, des couilles molles, des sans courage », s'ils ne s'engagent pas dans les voies qu'elle escompte. L'homme Scorpion ascendant Serpentaire est moins expansif mais, en réserve, il n'incite pas moins son monde à cracher sur les demi-mesures. De vrais petit(e)s diable(sse)s ! Des radicaux, en fait.

[A lire aussi, l'article De même qu'il y a l'influence inconsciente du Céto sur la majorité des Béliers, les Serpentaires sont tous Scorpio-serpentaires, c'est-à-dire sous l'influence inconsciente du Scorpion.]

 

Serpentaire ascendant Serpentaire

Ce signe se fait-il du bien à lui-même ? … Eh bien, oui. Car l'ascendant Serpentaire, dans l'énergie et la démarche, est lucide quant à ses angoisses de tempérament, qu'il expérimente dans ses velléités-mêmes. Ici, il n'y a pas « augmentation pour le pire », car réciproquement la remédiation est au rendez-vous, ou du moins les tentatives de remédiation (la réussite n'est jamais garantie pour personne).

Aussi bien, les Serpentaires ascendant Serpentaire font-ils des collaborateurs hors pairs, conscients des angoisses que peut susciter toute nouveauté, tout changement, toute perturbation. Ils sont donc toujours-déjà dans la prévenance, et ils ont « tout » prévu pour vous mettre à l'aise, ce qui peut être étonnant. Mais, avant tout, tout se passe comme le serpent enroule sa proie, qui ne sait même pas qu'elle est « sous le charme » envoûtée. Non, tout s'est passé « comme si de rien n'était » à son niveau, à partir de quoi les Serpentaires ascendant Serpentaire ont autant le pouvoir de les soigner que de les meurtrir, puisque leurs collaborateurs sont « sans défense ».

En fait, hommes et femmes Serpentaires ascendant Serpentaire, émettent alors des conseils d'une sagesse ou d'une perfidie immenses. Sages, leurs conseils s'avéreront étonnamment utiles, toujours. Perfides, leurs conseils – s'ils sont suivis – conduisent immanquablement à la perte. Seulement, on ne saura jamais « remonter jusqu'aux Serpentaires ascendant Serpentaire ». Au pire, ce sont des sociopathes ; au mieux, « ils marchent comme des dieux sur Terre ». Voilà pourquoi dans le Tanakh (bible hébraïque, ancien testament chrétien) le dieu prétendu unique, suprême, totalitaire, absolu et transcendant, refuse qu'Adam et Eve, après avoir croqué dans le fruit de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, puissent croquer dans le fruit de l'Arbre de la Vie qui leur procurerait l'immortalité. Les Serpentaires ascendant Serpentaire sont un avant-goût de cette humanité, qui aurait eu l'occasion de croquer dans ce deuxième fruit … et, s'ils ne sont pas les véritables maîtres du monde (façon de parler), c'est qu'ils en sont les éminences grises. Pour le meilleur et pour le pire, parce que la vie est Vie (latin vis, force, qui donne aussi notre violence). À la limite, les Serpentaires ascendant Serpentaire sont des métahumains et, comme le dahu, on se demande s'ils existent et si l'on n'a pas rêvé, après les avoir fréquentés pourtant.

 

Sagittaire ascendant Serpentaire

Le tempérament sagittaire a le don de neutraliser les soucis de l'ascendant Serpentaire, ce qui ne lui laisse dans la démarche, que l'envie de remédier aux choses. Néanmoins, cette envie de remédier est quelque peu neutralisée aussi, parce que le carburant du Serpentaire, c'est justement son angoisse ! … Aussi, les Sagittaires ascendant Serpentaire ne parviennent pas à la joie de vivre « normale » des Sagittaires, encore que – contrairement aux Serpentaires ascendant Sagittaire – ils ne tournent pas à « l'inquiétante étrangeté » de sentiment. Enfin presque : ce sont de grands neutralisés, de grands neutres. Ils vivent là, simplement là, sans véritable goût, ni passion, ni saveur, ni envie. Néanmoins ils sont là, et ce qui se développe chez eux alors est un grand « sens de la sensation ». Ce sont des sensoriels doublés de sensitifs, quelques peu paranoïdes mais parfaitement centrés sur l'instant et les choses. Quand on est un Sagittaire ascendant Serpentaire, on a la sagesse naturelle de « vivre le moment présent ».

Or, c'est à partir de là que ça devient drôle pour eux. En effet, les Sagittaires ascendant Serpentaire sont d'abord troublés et frustrés de se sentir ainsi isolés du reste du monde, par leur état d'âme. Néanmoins, ils voient bientôt toute l'agitation de chacun, à quel point tout le monde vit sa vie peu ou prou dans un rêve éveillé. Où donc, les Sagittaires ascendant Serpentaire peuvent tourner à l'eau de boudin : après tout, ils perçoivent facilement les « angles morts » de leurs interlocuteurs. Ils peuvent donc en profiter pour les feinter ! Sinon, en se tenant tranquilles, les Sagittaires ascendant Serpentaire passent pour des être d'une grande et sourde puissance, hommes et femmes confondus. Ils imposent naturellement le respect, et incitent à ralentir en leur présence. Finalement, ce sont eux, les inquiétantes étrangetés !

 

Capricorne ascendant Serpentaire

Le Capricorne, de tempérament défiant, mais déterminé, est à la fois aidé et handicapé par l'énergie du Serpentaire. En effet, sa défiance trouve dans la démarche serpentaire un indéniable point d'appui, qui se soucie et remédie aux problèmes ; néanmoins, sa détermination est entamée par ce même souci et cette même tendance à remédier aux problèmes. Autrement dit, les Capricornes ascendant Serpentaire sont des personnes du doute, des personnes qui hésitent, ce qui n'est pas la moindre des contradictions pour un Capricorne !

Comment avancer ? Vers où aller ? « Où cours-je, à quoi sers-je, et dans quel état j'erre ? » … il y a là quelque chose de tragi-comique, or les Capricornes ascendant Serpentaire le savent ! car ce sont des personnes éprises de liberté investie, et le Capricorne autant que le Serpentaire assoient cette donne, certes pas dans le même sens. Mais enfin, tout cela rend les Capricornes ascendant Serpentaire, selon qu'ils en rient ou en pleurent, humoristes ou ironistes. Leur archétype trouve toute son expression en Dieudonné M'Bala M'Bala récemment.

Mais les hommes Capricorne ascendant Serpentaire s'en sortent mieux que les femmes, car les femmes dans cette situation perdent généralement leur sex appeal, à part vis-à-vis des désespéré(e)s. Ce qui, dans un sens, concorde avec leur propre cynisme ! … Par contre, il arrive aux hommes Capricornes ascendant Serpentaire, d'être pris en pitié par une femme (ou un homme, d'ailleurs) charitable. Cela vaut-il mieux ? … Vraiment, « il y a de quoi s'marrer », mais cet humour ou ironie peut être mis au service d'une cause, il est vrai.

 

Verseau ascendant Serpentaire

Voilà une association heureuse, car le tempérament des Verseaux est singulièrement traditionaliste-moderniste, dans une forme d'anti-conformisme qui certes confine au kitsch souvent (par goût de la provoc). Mais les Serpentaires l'activent harmonieusement car le kitsch, « à Dieu mort ne plût », est une forme d'angoisse matérialisée, tandis qu'il y a recherche de remédiations. Alors ces deux là s'enrôlent l'un l'autre, comme un brin d'ADN entre l'eau et l'animal, pour finir par fonctionner comme de véritables torpilles. Concrètement, cela signifie que les Verseaux ascendant Serpentaire « passent crème » dans tous les milieux auxquels ils prennent part, mais qu'ils agissent en eux – volontairement ou non – comme des « agents doubles », au point de les subvertir, bon gré mal gré !

C'est que les Verseaux ascendant Serpentaire apportent à chaque milieu une aide, qui se fonde sur « ce qui se fait » par sagesse, sans hésiter à procéder à des ajustements « pour le salut de tous », au besoin. À tout le moins, pour leur propre salut, pour commencer, de telle sorte que les Verseaux ascendant Serpentaire puissent s'avérer autant des engrais que des sécheresses mortelles, pour leur entourage, selon sa fécondité à lui (l'entourage) mais aussi la velléité de secours plus ou moins bien placée du Verseau ascendant Serpentaire (tout le monde peut se tromper, même s'ils sont du genre à moins se tromper que la moyenne sur la question, et que s'ils vous ont pourris, c'est qu'ils l'ont bel et bien voulu).

Finalement, les femmes comme les hommes Verseaux ascendant Serpentaire semblent de véritable natural born killers, mais ils ne recherchent pas forcément à tuer … Ils ne tuent que, eh bien, si vous les gênez. Soyez fans, et tout se passera bien ! … Plus couramment, l'écrasante majorité des Verseaux ascendant Serpentaire se contentera de vous détester ou de vous encenser, selon.

 

Poissons ascendant Serpentaire

Les Poissons si doux, rêveurs et esthètes, subissent un coup dur de la part du Serpentaire, dans la démarche. Cette alchimie est des plus intrigante en vérité, rayonnant d'une puissante aura mystique, car tout s'y passe comme si le surnaturel (Poissons) se déniaisait dans la réalité (Serpentaire) angoissante et résolutive pourtant. C'est-à-dire qu'un rêve déchante, provenant de sous les eaux, il est vrai … mais sans se compromettre pour autant, grâce à la subtilité du serpent qui le planque à terre, en lui permettant d'évoluer dans la conscience de soi (l'angoisse est aussi une saisie de notre être-au-monde) qui s'adapte et remédie à ses problèmes. Finalement, les Poissons ascendant Serpentaire sont des personnes aguerries.

Il n'y a pas de natifs dans tout le zodiaque, plus capables d'assumer leurs valeurs intimes, et de tenter de les réaliser ou de les appliquer quotidiennement, tout en respectant pourtant la liberté d'autrui. Vraiment, il y a là une finesse impressionnante … alors pourtant que les Serpentaires ascendant Poissons vivent dans la subjugation (il n'y avait que les Poissons pour cela) ; par contre, quand le Serpentaire est au service de leur tempérament – comme c'est le cas quand il est en ascendant – voilà que nous avons affaire à des êtres purs, et profondément sincère en conséquence, mais pourtant sagaces.

La femme Poissons ascendant Serpentaire ne s'en laissera jamais conter. En vérité, c'est une reine méconnue dans l'âme, qui fera beaucoup d'envieux(se) et de jaloux(se) autour d'elle, précisément parce qu'elle défend ce en quoi elle croit, et même si elle ne veut nuire à personne. Mais elle sait repérer les malveillances ! c'est ce que ces malveillances lui pardonnent encore moins, jusqu'à crever dans leur fiel. L'homme Poissons ascendant Serpentaire, quant à lui, aura à surmonter tous les obstacles, car les malveillances lui en opposeront par centaines, et il se peut que jamais il ne se fasse connaître. C'est le noble chevalier dans l'âme, de toutes nos légendes. Mais quand même il ne se laisse pas connaître, en vérité il œuvre vainqueur au milieu des maux, car il est encore plus sagace qu'eux.

Posté par Meruidos à 12:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 août 2020

Céto ou le quatorzième signe influant le Bélier + l'influence du Scorpion sur le Serpentaire

 

Hercules slays the Ketos

 

Céto ou le quatorzième signe influant les Béliers

Il n'y a pas que le nombre de signes (devant intégrer le Serpentaire et décaler toutes les autres périodes) qui est affecté par la précession des équinoxe (désaxement de la Terre) depuis deux-trois mille ans (la faute à Ptolémée et à tous ceux qui ont bien voulu le suivre depuis le temps) ... Il y a aussi le signe du Bélier ! mais, de même que le Serpentaire est connu depuis longtemps, ce dont on va parler est vieux aussi.

En effet, le Bélier réel court dans le ciel, du 20 avril au 13 mai. Mais la bande zodiacale (les degrés inclus autour de la trajectoire du Soleil) inclut la constellation de la Baleine, tandis que le soleil traverse la constellation du Bélier. Et, ce, du 20 avril au 7 mai, soit près des quatre-cinquièmes de son passage en Bélier !

Tout ceci n'est pas banal, et au contraire est « unique » dans le zodiaque - en dehors du passage en Serepntaire évidemment. Que dire ? ...

Provenance du quatorzième signe inconscient du Céto

Anciennement, la constellation de la Baleine était dite Kètos (Céto, qui donna le latin Cetus, et notre actuel Cétacé). Dans la mythologie grec, Céto était un monstre marin envoyé par Poséidon, qui rançonnait notoirement la ville de Troie et qui fut achevé par Hercule. Mais il fut aussi combattu, selon les sources, par Persée qui voulait sauver Andromède. De manière générale, Céto désigne un monstre marin femelle, assimilable à un dragon des eaux. Voici encore une forme de « Serpentaire » qui pointe le bout de sa queue, à l'orée-même du zodiaque commun !

Il s'agit là d'une forme inconsciente de « quatorzième signe » - et je dis bien une forme inconsciente - puisqu'elle ne pénètre pas la bande zodiacale plus que cela, et pourtant ! Alors pas étonnant, que des mythes aient été conçus pour raconter sa mort sous les coups des héros Hercule ou Persée ... Reste que la prégnance du signe du Céto est là, et lorsque la NASA a fait remarquer aux « astrologues » (en fait, de vastes « périodomants symbologiques ») qu'il y avait là quelque chose à remarquer, il aurait fallu y réfléchir autrement qu'avec rejet. Or, voici une réflexion.

De toute évidence, les Béliers réels (du 20 avril au 13 mai) se répartissent en deux catégories : leur majorité, du 20 avril au 7 mai est comme Cétobélier ; et une minorité, du 8 au 13 mai est Bélier ce qui s'appelle Bélier.

Quatre-cinquièmes de Cétobéliers, et un-cinquième de Béliers

Quelque part, on n'est pas étonnés que ce signe soit inconscient puisque, dans l'imaginaire collectif, les eaux sont associées aux profondeurs et aux abysses sombres, étranges et inquiétantes. Chez les Celtes, il s'agit par exemple de Morigana, déesse de la rétribution couvant bien des monstres et autres horreurs dans le monde d'en bas, prêts à déferler dans le monde du milieu (notre monde). Or le Céto pratique une forme de « justice titanesque », celle des lois de la nature commandées par la faim et la défense. Voilà pourquoi à notre échelle humaine, le Céto passe pour affreux et concrètement injuste, mais c'est que nous n'avons pas la sagesse de prendre du recul ! ... C'est Jörmugand chez les Danes. Jörmugand est serpent de Loptr, dieu des vents et des tempêtes, secondé par les filles de Rán (les vagues) tandis que Rán est la déesse des morts au fond de l'océan. Océan qui vole des vies, quoique les navigateurs remerciaient Rán d'avoir survécu à pareille épreuve, notamment les naufragés : c'est elle, qui appliquait une forme de « justice titanesque » ...

A partir de là évidemment, il est bien singulier que les quatre-cinquièmes des natifs du Bélier réel subissent l'influence du Céto. Mais, quand on y réfléchit, cela fait sens. Car les Béliers sont du genre guerrier, et le Céto vient aguerrir le Cétobélier dans ses luttes. En effet, les guerres, les conflits, les polémiques, les débats ... ne font pas de quartier. Lorsque l'action est engagée c'est « une drôle de justice » qui s'applique, ressemblant fortement à un hasard aveugle : allégorie d'une femme hideuse, yeux débandés, pointant son épée vers vous, balance déséquilibrée à la faveur de ses seuls jugements arbitraires. Tout cela assombrit l'humeur, il ne faut pas se le cacher !

Les Béliers s'agitent alors, ils se débattent - eux, les mammifères terrestres - pour ne pas se noyer dans les étendues inconscientes de l'âme du monde - avalés par cet éventuel mammifère, le Céto, quand c'est une Baleine, mais qui ressort plus sûrement des reptiliens légendaires ! ... Plus encore : les Cétobéliers qui entament le zodiaque, ont ici accès à une forme d'initiation à laquelle leur signe ne semblait pas les prédisposer. Des mystères propres à la psychologie des profondeurs, dans laquelle ils sont capables d'évoluer, à la manière de « John Constantine en Enfer ». Or au fond tous ces Béliers le pressentent obscurément. Ce sont des guerriers de l'Autre-Monde, mais de leur vivant « élus de Rán », capables de combattre spirituellement. Il faut qu'ils s'inspirent des fragments d'Héraclite d’Éphèse, dont le plus fameux énonce que « La Guerre paterne le Devenir ». Les quatre-cinquièmes des Béliers sont prédisposés à le savoir ... Et, à la fin, ces Béliers seraient comme le héros celte Cúchulainn, ne subissant pas les vilenies de Morigana.

A priori, même si tout cela peut sembler valorisant, le cinquième restant des Béliers, mène une vie infiniment plus paisible et optimiste. Ces derniers Béliers ne doutent jamais de leurs compétences, ce qui les rend plus performants dans leurs démarches, même s'ils ont moins facilement accès aux profondeurs spirituelles ainsi qu'à l'initiation de Morigana ou de Rán. Ils n'ont pas ce sentiment bizarre, qu'éprouvent intimement tous les Cétobéliers, d'être partiellement des morts-vivants ! ... Et, finalement, leurs démarches ne voient rouge que lorsque l'on entre sur leur pré-carré.

Les Cétobéliers s'avèrent plus introvertis que les Béliers, mais pas forcément plus agressifs en vérité, quoiqu'ils soient sensibles aux moindres émanations d'agressivité en eux et autour d'eux. Sensibilité qui, parfois, les conduit à avoir peur d'eux-mêmes ! surtout dans la civilisation nord-atlantique, qui craint à mort toute manifestation d'agressivité (sans comprendre que l'autodéfense et la défense des siens sont pourtant cruciales dans l'existence ... ). Mais il se peut bien qu'en compensation de leurs profondeurs, certains Cétobéliers déploient un puissant sens de la justice humaine, et s'investissent dans nombre de causes voire combats. Ou bien, ayant accès à la psychologie des profondeurs, ils peuvent aussi chercher à les influencer obscurément, par exemple à travers des rhétoriques et des escarmouches ... qui font mouche, y compris pour le pire. Du moins, quand ils ne deviennent pas trop fous à cause de leurs parts maudites, cauchemardesques (attention aux paranoïas ... ).

 

armadillo lizard

L'influence du Scorpion sur le Serpentaire

S'il existe bien quatre-cinquième de Céto-béliers, c'est-à-dire des Béliers sous l'influence inconsciente du Céto (constellation de la Baleine) il n'existe - au fond - que des Scorpio-serpentaires, raison pour laquelle les « astrologues » veulent absolument que le Serpentaire ne soit pas un treizième signe, en plus de leurs justifications périodomantiques non-astromantiques.

Eh bien, les Serpentaires sont sidéralement tous, mais tous sous l'influence inconsciente du Scorpion. Ne cherchez plus la raison de leurs inquiétudes et de leurs angoisses existentielles (aux Serpentaires) motrices de leurs recherches de remédiations ... Les Serpentaires ne comprennent pas cela au fond d'eux-mêmes, et sont toujours sous tension, comme menacés.

Que seraient les Serpentaires, sans l'influence du Scorpion ? ...

Ce seraient probablement, parfois, de purs aidants, parfaitement altruistes, à en faire peur. Néanmoins, l'idée est présente que sans les inquiétudes ni les angoisses pour moteurs, les Serpentaires se tiendraient aussi singulièrement que des Ouroboros, dans une sagesse si parfaite, qu'elle serait tout simplement inhumaine ... jusqu'à passer pour des êtres "parfaitement" stupides dans leur "autofellation" ... !

Bref, les humains du signe du Serpentaire, forcément Scorpio-serpentaire et pour la même raison qu'il y a des Céto-béliers, peuvent remercier le Scorpion de les rendre, justement, plus humains, encore que cela nuise à leur altruisme, de même que ça ne leur donne pas la fougue des Scorpions ...

Scorpion : le signe le plus rare de tout le zodiaque, du 21 au 29 novembre, se survit pourtant à lui-même, comme s'il injectait son venin de sa queue dans le Serpentaire (du 1er décembre au 17 décembre) avant le Sagittaire. Il faut croire que le Scorpion se comporte comme les « astrologues » sur ce plan-là, contre les Serpentaires ...

Posté par Meruidos à 14:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 août 2020

Préambule : que sait-on VRAIMENT de l'astrologie ?

AAuE7mAxyIXCvEm9t5wTK_kL2w3CifLeYKVCol7CEw=s900-mo-c-c0xffffffff-rj-k-no

Posté par Meruidos à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]